Classements de football collégial Playoff: Penn State affecté pour le top 13, mais il est bondé en haut

Les ordinateurs creusent les Lions de Nittany, en enfer ou en haute mer. C’est avec les yeux sur le comité de sélection College Football Playoff où Penn State a probablement besoin d’un miracle à ce stade. Ou quatre.

Le CFP sort son troisième Top 25 des classements de la saison à 21h00. ET mardi sur ESPN. Et tandis que le chaos continue de frapper les équipes classées devant les Lions (8-2, 5-2 Big Ten), le classement est probablement encore trop bloqué au sommet pour attendre quoi que ce soitsignificativementmieux qu’une fente top-12.

Les Lions occupaient le 14e rang du classement de la PFC la semaine dernière, ce qui était le deuxième communiqué par le comité, et ils ont remporté une victoire de 35-6 contre Rutgers samedi dernier.

Alors que le buzz est que peut-être une paire d’équipes à deux pertes pourrait craquer la finale de la CFP 4 – aucune équipe à deux défaites n’a jamais fait la patte avant – il est probable que Penn State a une ascension difficile à faire ici sur. D’une part, l’équipe de l’entraîneur James Franklin n’a plus de matchs à jouer, alors que les Lions ferment la saison avec 4-6 du Nebraska et 4-6 du Maryland – deux équipes qui ne bougeront pas l’aiguille à l’échelle nationale, même si cent sur eux deux (et les Lions Nittany bien sûr que diable pourrait).

D’autre part, les champions des Big Ten 2016 n’auront probablement pas la chance de défendre leur titre à Indianapolis après deux défaites consécutives face à Ohio State et à Michigan State. Le premier bris d’égalité de la ligue est des résultats en tête-à-tête, et Penn State est 1-2 contre les Buckeyes, Spartans et Michigan Wolverines.

La perte d’OSU à OK ne signifie rien tant que le Big Ten va. Le premier bris d’égalité est en tête à tête. La seule équipe battue PSU qui pourrait éventuellement se retrouver dans un bris d’égalité est UM. OSU devrait perdre ses deux derniers matchs et MSU devrait à nouveau perdre (à MD ou à RU).

– MtNittany (@FlMtNittany) 11 novembre 2017

Pourtant, les 25 premiers chiffres du CFP sont plus optimistes pour les Lions que ceux de l’Associated Press, qui a permis à Penn State de passer de la 16ème à la 13ème place dimanche. Les Lions se sont classés au 11e rang du dernier sondage des entraîneurs, contre 13 la semaine précédente.

S’il y a une lueur d’espoir, c’est à partir d’une argumentation utilisant des métriques avancées, qui met plus de poids sur les rebonds absolus des équipes classées Northwestern et Michigan plus tôt dans la saison et le fait que les deux seuls revers des Nittany Lions sont proches. la défaite de point à Ohio State et un revers de trois points à Michigan State – qui est également venu contre la compétition classée.

Le plus récent classement de Statnik Jeff Sagarin a propulsé Penn State au troisième rang national, derrière Alabama et Clemson, et plus haut que Ohio State (N ° 5) et Wisconsin (N ° 7). La force de Sagarin des Lions de Nittany était au 27e rang, juste derrière l’Ohio State (26) et bien au-delà du Wisconsin (63e). Penn State est 3-2 contre le top 30 Sagarin – Bama est 2-0; Clemson, 5-0.

Parmi le composite Massey, qui a pesé 83 sondages et classements différents cette semaine, les Lions étaient n ° 9 au niveau national, en moyenne, derrière les Badgers (n ° 4) et les Buckeyes (n ° 8).

Bien qu’il soit intéressant de noter que le comité de sélection n’a jamais pris un seul participant avec une défaite de plus de 14 points sur son CV – cette défaite de 14 points a été infligée à Ohio State par Virginia Tech en 2014, et les Buckeyes ont remporté le premier CFP titre, de toute façon.

Jusqu’à maintenant, les 12 équipes de la PCP ont seulement perdu, combiné, neuf matchs de saison régulière, et ces défaites ont été en moyenne de 6,4 points.

Les deux pertes de l’Ohio State – à domicile en Oklahoma et à l’Iowa – ont été de 23 points en moyenne.

La défaite moyenne de Penn State? Juste deux points.

Bien sûr, l’équipe urbaine (8-2, 6-1) pourrait finir par forcer le problème si elle atomise le Michigan (8-2, 5-2) à Ann Arbor et écrase le Wisconsin (10-0, 7-0) à Indianapolis . Bien que le précédent indique que le comité n’oubliera pas simplement ce qui s’est passé contre les Sooners et les Hawkeyes, soit.

Petit confort, accordé. Mais si la semaine 12 joue quelque chose comme les deux week-ends précédents, cette boule de Magic 8 n’est pas encore secouée.