La route de la gloire est pavée de oui! plus de formation

Nous avons à peine fini de déballer de notre voyage de 8 jours en Floride, au cours duquel j’ai gagné mon premier titre mondial en sparring individuel, et nous sommes déjà de retour en selle d’entraînement, se préparant pour le prochain week-end du tournoi suivant.

Comme je l’ai dit il y a quelques jours, il est important de se rappeler que la route vers l’or est elle-même or. Que la récompense est le voyage. Que le but de la chose n’est pas de gagner des médailles d’or (bien que, honnêtement, les médailles d’or soient très amusantes à obtenir et en vérité j’ai eu un peu les larmes aux yeux quand ils ont levé la main vendredi dernier) , mais pour être meilleur aujourd’hui que j’étais hier. Et mieux demain que j’étais aujourd’hui.

Alors. Quoi d’autre à faire à la maison mais pour recommencer à s’entraîner. Je me suis levé à 5h30 ce matin et j’ai couru 5 km, suivi d’un cours de karaté à midi. Mes hanches sont endolories par les voyages, je me suis fait une entorse au poignet lors du premier de mes six combats la semaine dernière et ça me fait encore assez mal pour avoir des pompes gracieuses, j’ai quelques contusions très fines, et je suis descendu avec un mauvais rhume la nuit dernière. Mais alors quoi. Demain, je m’entraînerai encore, et le jour d’après, aussi.

Parce que je m’entraîne pour être meilleur chaque jour que la veille c’est ce que je fais. Cela – mieux que les médailles et les titres – est ma vraie récompense.

Publié initialement à.