L’engouement de la LNH pour la parité est terne et n’a toujours pas fonctionné

Le récit de bien-être sur le succès de Vegas sur la glace au cours de sa première année a évidemment un autre aspect, bien que vous n’ayez pas beaucoup lu à ce sujet.

Les Chevaliers d’Or (qui devront peut-être changer de nom s’ils perdent le procès sur les marques déposées contre eux cette semaine par le Département de l’Armée) en ont profité aux dépens des 30 autres équipes de la LNH, toutes affaiblie par les règles extrêmement généreuses attachées au projet d’expansion.

Ainsi, même si des adolescents remarquablement talentueux entrent dans la LNH chaque année, le produit déjà touché par la casquette est encore dilué. Et attendez jusqu’à ce que Seattle, qui va payer 650 millions de dollars pour entrer dans la ligue par rapport à 500 millions de dollars de Vegas et puisse ainsi bénéficier d’un projet de règlement d’expansion encore plus libéral, fasse son entrée dans la liste des autres.

Gary Bettman et les gens de Sixth Avenue aiment le fait que les 31 équipes de la LNH sont pratiquement indiscernables. Cela a été l’objectif depuis la proposition de 2004-05 des propriétaires de Lockout II que le bureau de la ligue soit une chambre de compensation centrale pour disperser les joueurs aux clubs de l’époque. Ils confondent pour toujours la parité avec la médiocrité, confondent à jamais des parties serrées avec de bons matchs et des classements serrés avec des courses excitantes.

Il n’y a pas de marée montante ici, pas de barre haute pour effacer.

C’est la note ultime sur la ligue courbe.

Sérieusement, quel est le point de jouer à 82 jeux pour prouver qu’il n’y a pas de différence entre les équipes? Si chaque jeu est important, alors aucun n’est plus important que celui qui le précède ou celui qui le suit. Les rivalités et la passion ont été éteintes par ce calendrier équilibré qui comporte des flots interminables de jeux impliquant des affrontements intra-conférence.

De plus, s’il est vrai que les partisans veulent une ligue dans laquelle chaque équipe a l’occasion de gagner chaque année, alors la LNH n’a pas réussi à exécuter son plan de façon aussi misérable que possible.

Parce que depuis l’aube de l’ère du chapeau dur en 2005-06:

Le Wild a remporté deux séries éliminatoires en 12 ans.

Les Islanders ont été plus compétitifs avec John Tavares, mais ont eu peu de succès en séries éliminatoires. Andrew Theodorakis

Les Flames ont gagné un tour en 12 ans tout en ratant six fois les séries éliminatoires.

Les Islanders ont remporté un tour en 12 ans et ont raté les séries éliminatoires huit fois.

Les Maple Leafs n’ont pas réussi à gagner un tour en 12 ans.

Les Panthers ont échoué à remporter un tour en 12 ans alors qu’ils ont raté les séries éliminatoires 10 fois.

Les Oilers ont remporté un tour au cours des 11 dernières années et ont raté les séries éliminatoires 10 fois.

Les Canucks n’ont pas gagné un tour en six ans.

Les Jets / Thrashers n’ont pas gagné un tour en 12 ans alors qu’ils ont raté les séries éliminatoires 10 fois.

Les Flyers n’ont pas gagné un tour en cinq ans.

Les Devils ont raté les séries éliminatoires ces cinq dernières années.

La prochaine série éliminatoire de John Tortorella avec les Blue Jackets sera la première pour la franchise.

Les Sabres n’ont pas gagné un tour depuis 10 ans.

Les Blue Jackets n’ont pas gagné un tour en 12 ans.

Les Stars ont gagné un tour au cours des neuf dernières années.

L’Avalanche n’a pas gagné un tour ces neuf dernières années.

Les Coyotes ont gagné deux tours en 2012, la seule fois en 12 ans qu’ils ont avancé.

Les Hurricanes ont raté les séries éliminatoires au cours des huit dernières années.

Mais Vegas!

Viva Las Vegas!

Écoutez, on ne peut nier que le propriétaire Bill Foley, le directeur général, le directeur général George McPhee, l’entraîneur Gerard Gallant, l’équipe de scouts et le département du hockey méritent tous d’être récompensés pour avoir profité des règles en faveur de la nouvelle organisation. L’organisation doit être saluée à tous les niveaux pour son travail sur et hors glace.

Mais les cadets – oups, confus là pour un moment – ont commencé avec une table rase, sans les «mauvais» contrats qui viennent avec le territoire. Il sera fascinant de suivre la façon dont McPhee réagit aux agents libres en attente de son club les deux prochains étés dans le sillage du succès de cette année. Laissons-les partir à cause du risque back-end, ou signer des offres qui, inévitablement, vont tourner au vinaigre?

Il obtient seulement une table rase une fois.

Comment se fait-il qu’au baseball, la seule grande ligue sportive non coiffée des États-Unis, les agents libres languissent pendant des mois alors que les équipes établissent le marché alors qu’au hockey, il y a une frénésie de six heures où les joueurs se lancent eux-mêmes?

À votre avis, quel en serait le prix, disons les défenseurs de la deuxième paire et les attaquants de troisième ligne s’il y avait des masses non signées à la fin d’août?

En reconnaissance du numéro 95, Vinni Lettieri, les neuf meilleures années de nos équipes: 1. Wayne Gretzky, Rangers, 99; 2. John Tavares, insulaires, 91; 3. Butch Goring, Insulaires, 91; 4. Doug Gilmour, Devils, 93; 5. Michael Nylander, Rangers, 92 ans; 6. Petr Nedved, Rangers, 93; 7. Markus Naslund, Rangers, 91; 8. Ryan Smyth, insulaires, 94; 9. Keith Yandle, Rangers, 93.

Nouvelle règle: Les équipes qui «oublient» quels joueurs étaient sur la glace pendant une infraction de givrage doivent être accusées d’une pénalité de conduite antisportive.

Il serait trop facile de craquer pour que l’équipe olympique canadienne atteigne Wojtek Wolski dans la baignoire, mais la vérité est que le n ° 86 – qui a été 86e par John Tortorella peu de temps après-trois à 6:20 de glace Le 13 janvier 2012, une défaite 4-1 à Montréal – est une histoire inspirante après avoir retraversé un cou cassé qu’il a eu la chance d’écraser sur les planches lors d’un match de la KHL en octobre 2016.

Enfin, Gary Bettman aux fans de Candy Canes lors de la conférence de presse de vendredi: “Comme je vous l’ai répété au fil des ans, cette franchise n’allait nulle part et ne va nulle part.”

Après la finale 3h08 vendredi, qui pourrait être en désaccord?