Les produits du comté de York aident l’équipe de basketball féminine du Collège Juniata à prendre un départ sensationnel

Danny Young-Uhrich, l’entraîneur en chef féminin du Juniata College, est ici en train de conseiller un joueur. Young-Uhrich est un diplômé de l’est de York en 1996 qui a non seulement marqué plus de 1 000 points en carrière pour les Golden Knights, mais aussi franchi le palier de 1 000 points du Collège Juniata. Diplômé de l’université en 2000, Young-Uhrich a passé deux saisons en tant qu’entraîneur adjoint pour les Eagles avant de prendre la relève en tant qu’entraîneur-chef. (Photo: COURTOISIE DE JUNIATA COLLEGE)

L’une des bonnes choses à propos du basketball au secondaire est que cela crée un scénario où les talents locaux réussissent souvent au prochain niveau et représentent bien le comté de York.

Cette saison, l’équipe féminine du Juniata College en est un bon exemple.

De haut en bas, le comté de York a ses empreintes sur une équipe qui est 14-1 sur la saison et classé n ° 17 à l’échelle nationale dans la Division III de la NCAA dans le dernier sondage D3Hoops.com. Les Eagles possèdent également un record de conférence Landmark 3-1.

La victoire de la signature du club est une victoire de 62-54, le 2 décembre à domicile contre le 18 Scranton dans son ouvreur Landmark.

Les sections locales en tête:La saveur locale commence avec deux des trois capitaines de l’équipe, Bethany Spencer et Rachel Anstine.

Le 5 pieds. 10 pouces Anstine est l’attaquant senior de la Dallastown High School et a été membre du club des championnats 2013 de la ligue York-Adams des Wildcats.

Rachel Anstine, diplômée de l’école secondaire de Dallastown, est ici en train de prendre une photo de l’équipe féminine de basketball du Juniata College. (Photo: COURTOISIE DE JUNIATA COLLEGE)

Elle a commencé tous les 15 matchs cette saison et est troisième dans l’équipe avec 7,8 points par match. Anstine affiche également 4,5 rebonds par match et bloque 1,5 tirs en moyenne.

Le Spencer 5-3 est un garde supérieur et un diplômé de York Suburban High School. Elle a aussi débuté chaque match cette saison pour les Eagles, tout en affichant 4,3 points par match, 2,9 rebonds par match et est à égalité au deuxième rang de l’équipe avec 2,0 passes décisives par match.

La liste comprend également les diplômés du comté de York en deuxième année Steph Waltersdorff (York Country Day) et la gardienne junior Kaeana Rebert (South Western).

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un produit du comté de York, le troisième capitaine de l’équipe, Dani Atkinson, est un alun de district 3 (Lancaster Catholic) qui mène l’équipe avec 14,9 points par match.

«Cela me rend fier à coup sûr», a déclaré l’entraîneur-chef des Eagles, Danny Young-Uhrich, qui a réussi à obtenir le succès grâce à son talent dans le comté de York. «J’ai toujours eu l’impression que le comté de York est un lit chaud pour le basketball des filles et que ce genre de succès auprès des jeunes du comté de York confirme ce fait. De plus, c’est amusant d’avoir des enfants sur la liste, vous pouvez parler à la maison. Les liens avec les gens, les lieux, etc., rendent la construction de relations beaucoup plus facile. “

Bethany Spencer, diplômée du York Suburban High School, à gauche, est vue ici en action pour l’équipe féminine de basketball du Juniata College. PHOTO PUBLIÉE AVEC L’AUTORISATION DU COLLÈGE JUNIATA (Photo: COURTOISIE DU COLLÈGE JUNIATA)

Coaching du comté de York:Ajoutant à la saveur locale pour les Aigles est le fait que Young-Uhrich est un produit du comté de York elle-même. Young-Uhrich, diplômée de l’est de York en 1996, a marqué 1 000 points lors de ses journées avec les Golden Knights. Elle a enregistré 1 066 points pour sa carrière au lycée avant de continuer ce jeu hors concours au collège de Juniata.

Diplômée en 2000 du programme qu’elle dirige actuellement, Young-Uhrich figure en tête des listes de tous les temps du programme dans plusieurs catégories. Elle est la meneuse de programme en vol avec 299, se classe deuxième avec des tirs bloqués avec 124, troisième en passes décisives avec 291, septième avec 1,045 points et elle est neuvième avec 596 rebonds.

«Il est très facile de quitter le comté de York pour aller à l’université, mais on a quand même un lien avec la maison par l’entraîneur», a déclaré Anstine. “Avoir du succès avec l’entraîneure Young-Uhrich est vraiment spécial pour moi parce qu’elle a toujours fait confiance et encouragé non seulement moi, mais toute notre classe.”

Le départ de l’équipe 14-0 a été le meilleur départ des 15 saisons de Young-Uhrich en tant qu’entraîneur-chef. Elle a passé deux ans en tant qu’assistante des Eagles après l’obtention de son diplôme avant de prendre le contrôle du programme, et affiche un dossier de carrière de 212-174 à la barre.

Les forces des aigles:Selon Young-Uhrich, le succès des Eagles se résume à trois composantes principales: la taille, l’équilibre et le leadership.

“Nous avons une forte présence dans la peinture avec la taille et la profondeur de nos messages”, a déclaré Young-Uhrich. “Nous sommes également capables d’étirer la défense avec notre jeu de garde. Nous avons des gardes qui peuvent à la fois renverser les sauteurs périmétriques et arriver à la jante pour finir ou parabole. “

Quant aux chefs des Eagles, Young-Uhrich note qu’Anstine et Spencer en fournissent une grande partie, mais de manière différente.

“Beth mène par l’exemple”, a déclaré la coach, “elle a une grande connaissance du jeu, surtout sur le terrain défensif. Et elle est un concurrent difficile. Peu importe ce que nous faisons, elle sera toujours en compétition et en lui donnant le meilleur.

“Et Rach, elle est un joueur très analytique. Elle est calme mais quand elle parle, tout le monde écoute. Sur le terrain et au fil des ans, elle a été une joueuse polyvalente pour nous. Pour ses trois premières années, elle a été notre «5». Maintenant, avec notre taille et la profondeur dans la position de poste, elle est capable de jouer un 4 / poste plus, et le 4 est certainement une position plus adaptée à son physique et style de jeu. “

Anstine a ajouté que les joueurs de la région reçoivent un avantage supplémentaire de leur connaissance mutuelle.

«Je pense que le plus grand avantage que je vois de jouer avec des joueurs de la région de York est de pouvoir se réunir pendant l’été ou pendant les pauses pour jouer, faire de l’exercice ou simplement passer du temps», a déclaré Anstine. “Un groupe d’entre nous joue ensemble à la ligue d’été, ce qui est très bénéfique pour la dynamique de notre équipe. Cela nous permet également de nous tenir mutuellement responsables de suivre nos entraînements. “

Prochaine étape pour les Eagles est une chance de commencer une nouvelle série après la défaite de 46-44 samedi à Drew. Les Eagles accueillent l’ennemi Landmark Susquehanna mercredi soir.

Accédez à Elijah Armold à earmold@yorkdispatch.com.