Amélioration de l’or: les lutteurs de Cabrillo passent du groupe des jeunes à ceux des CIF

Mike Wallace a commencé la saison de lutte de Cabrillo High en pensant qu’il avait une équipe jeune – celle qui subirait quelques douleurs de croissance et une courbe d’apprentissage abrupte.

Mais la saison régulière du CHS se termine avec sept lutteurs masculins et féminins se classant dans les trois premiers de leur catégorie de poids de Los Padres League – avec une poursuite d’état maintenant en jeu pour chacun d’entre eux.

Du côté des garçons: Patrick Durham (classe 170 livres) a pris la deuxième place en finale de la LPL à Nipomo samedi, alors que Riley Daltorio (113), Christian Reyes (138) et Cruz Smith (145) se sont tous respectivement classés troisièmes. Les lutteuses ont été menées par Mia Adames (deuxième de la LPL, cinquième lors de la compétition régionale CIF), Hayley Shell (première de la Central Coast League) et Lesly Hernandez, qualifiée de retour, qui a décroché la troisième place à Corona Roosevelt. place dans la prochaine rencontre de l’état CIF pour les filles.

Wallace, qui a assisté lundi à la table ronde d’athlétisme du comté de Santa Barbara à la pizzeria Giavanni à Orcutt, a hautement apprécié ses athlètes qui ont poursuivi leur saison à l’intérieur du tapis de lutte du CHS.

“Je pense que les quatre garçons qui continuent à CIF ont dépassé mes attentes cette saison”, a déclaré Wallace après le déjeuner. “Ils ont parcouru un long chemin et placés à différents tournois. Patrick a particulièrement bien réussi. Alors a Christian. Tous les quatre ont. “

Les gars vont maintenant se rendre à Great Oaks High School à Temecula pour la réunion individuelle de la section sud de la CIF du 16 au 17 février.

Tandis qu’Adames et Shell se sont améliorés sur le tapis, Hernandez a également déclaré que Hernandez s’est aussi mêlé à des lutteurs masculins cette saison, une première pour elle.

“Je pense que les deux premières années, elle a lutté contre les gars. Mais une fois que nous avons découvert qu’il y avait plus de tournois féminins, elle est devenue plus forte et plus rapide. Cela lui a donné un petit avantage par rapport aux lutteuses “, a déclaré Wallace.

Pour Hernandez, elle a admis qu’elle se sentait comme un lutteur novice pendant sa dernière année quand elle a dû lutter contre les gars.

“C’était un peu étrange de me battre à nouveau parce que je me sentais comme un étudiant de première année, parce que j’ai paniqué et j’étais inquiet, même si je les ai déjà combattus”, a déclaré Hernandez.

Mais Hernandez a ajouté qu’elle est repartie avec un technicien amélioré sur le tapis – et cette expérience va l’aider à se préparer pour ce qui se passera au Centre des Visites de Visalia le 23 février pour les finales CIF de lutte féminine.

“Ce sera un peu plus difficile, mais ça en vaudra la peine”, a déclaré Hernandez. “Je peux lutter contre plus de filles qui ont les mêmes aspects techniques ou le même niveau de lutte que moi.”

Wallace a dit qu’il aime le piédestal dans lequel Hernandez s’est placé alors qu’elle poursuit son premier titre d’état sur le tapis.

“Je suis content pour elle. Elle le mérite “, a déclaré Wallace. “L’année dernière, elle a eu un revers en se classant huitième au CIF et ensuite en déclarant, elle est allée 1-2. À l’intersaison, nous avons travaillé très fort avec la lutte de club et participé aux événements hors saison. Elle a travaillé très dur pour arriver à ce point. Je suis extrêmement fier d’elle. “

Dans l’ensemble, Wallace est un entraîneur fier pour le développement rapide de ses lutteurs – et indique un avenir brillant sur le tapis au Village Vandenberg.

“Je pense qu’à l’avenir, nous irons beaucoup mieux”, a déclaré Wallace.