Passmore, Garrison lorgne du matériel

Garrett Passmore d’Erie-Prophetstown (à gauche) et Mat Garrison participeront au tournoi de catch de classe 1A ce week-end à Champaign, à Passmore pour la troisième fois et à Garrison pour la première fois.

Garrett Passmore d’Erie-Prophetstown (à gauche) et Mat Garrison sont l’un des 16 lutteurs locaux qui participent au tournoi d’État de ce week-end au State Farm Centre à Champaign. Passmore, un senior, veut ajouter un championnat à ses deux médailles d’Etat précédentes.

Le Mat Garrison d’Erie-Prophetstown (à droite) est l’un des 16 lutteurs locaux qui participent au tournoi d’État de ce week-end au State Farm Centre à Champaign. Garrison, un junior, fait sa première apparition.

Pour les lutteurs d’Erie-Prophetstown, Garrett Passmore et Mat Garrison, la saison 2017-2018 a été un pas de plus vers l’endroit où ils veulent être.

Passmore, un aîné qui a deux médailles d’état à son actif, a pour objectif de remporter un championnat à 160 livres. Il aura cette opportunité lorsque le tournoi IHSA State Wrestling commencera aujourd’hui au State Farm Centre à Champaign.

Pour Garrison, un junior qui a été finaliste d’état au collège, le fait de l’affirmer en tant que compétiteur de lycée et non spectateur a été ce qui le motive. Il aura cette chance après avoir terminé deuxième à 170 livres au Rockridge Regional et à l’Oregon Sectional les deux derniers week-ends.

“Le fait d’être à l’état était certainement mon objectif n ° 1 cette saison”, a déclaré Garrison.

Garrison avait montré des flashs de la forme qui faisait de lui une star de premier cycle, mais pas assez de ça pour ses études secondaires. Tod McCullough a noté qu’il s’agissait d’exploiter son potentiel.

«Je pense qu’il laissait simplement briller son talent naturel», a déclaré McCullough, «et au niveau de l’école secondaire, cela ne fonctionne pas toujours. Vous devez mettre l’effort. Il a fallu quelques années d’humilité. Il a compris que bon, si j’y mettais un peu plus de travail, j’aime mes résultats. “

Une grande partie de ce que McCullough s’efforce de faire avec Garrison (34-11) est d’être plus agressif dans la première partie des combats. Il préfère se sentir un adversaire pendant une période ou deux, évaluer où il se tient et agir en conséquence. Ce n’est pas nécessairement le moyen d’aller à l’encontre de la concurrence des élites.

“Habituellement, je ne suis pas vraiment en retard jusqu’à la fin de la deuxième période ou au début de la troisième période”, a déclaré Garrison. “C’est ce que les entraîneurs crient pour moi.”

La partie frustrante pour McCullough est que les outils physiques sont là pour que Garrison soit meilleur.

“Il a un bon coup”, a déclaré McCullough, “mais il n’aime pas toujours l’utiliser jusqu’à ce qu’il le fasse. Vous voyez quand il est derrière, puis il commence à sortir et il a un certain succès avec elle. Ce que nous avons essayé de travailler sur lui, c’est aller de l’avant et l’utiliser. Ouvrez-vous et prenez cet avantage. N’attends pas que quelque chose de mauvais arrive, ou sois en bas et maintenant tu dois commencer à partir.

Cela n’a pas été un problème pour Passmore (47-0), qui a dominé de bout en bout à chaque match cette saison. En 41 combats contestés, il possède 28 quilles, neuf chutes techniques et quatre décisions majeures. Il a 193 retraits – Garrison, avec 66, est deuxième pour les Panthers dans cette catégorie.

“Gagner 1-0, 2-1 – un W est un W, mais être capable de contrôler un match est l’endroit où j’aime être”, a déclaré Passmore. “J’aime sentir que je suis dans le siège du conducteur et l’apporter à quelqu’un.”

Par n’importe qui, Passmore a eu une grande carrière au lycée. Ses 148 victoires sont 20 de plus que le prochain meilleur total dans l’histoire du programme, par Justin Hovey. Il a été sur le podium à deux reprises à la finale de l’État, après avoir terminé cinquième en deuxième année et troisième en tant que junior, tous les deux à 160 livres.

Ce n’est qu’un tremplin pour ce qu’il veut cette saison.

“Je veux passer à l’étape suivante pour essayer d’être au sommet du podium”, a déclaré Passmore. “Vraiment, je n’ai jamais fait de lutte hors saison, autre qu’un camp d’équipe, donc je devais faire quelque chose pour arriver à ce niveau suivant. “

Cela a abouti à un nouveau dévouement à la lutte. Il fait du travail supplémentaire après les entraînements et les week-ends avec l’entraîneur adjoint Nate Swanson. De même, si ce n’est plus important, il a été membre du club de catch des Young Guns à Rock Island depuis l’été dernier.

Deux ou trois jours par semaine, il fait le tour des Quad Cities pour s’entraîner avec certains des lutteurs d’élite de la région.

“J’ai eu une bonne compétition dans cette salle, mais quand vous arrivez là-bas, il y a des gosses qui viennent de partout,” a dit Passmore. “Cela m’a vraiment beaucoup aidé.”

La récompense, espère-t-il, sera ce week-end sous la forme d’un championnat national de 160 livres. Si la parenthèse se déroule comme prévu, Passmore sera en finale samedi soir contre Danny Braunagel (50-0), de Belleville Althoff.

Il y a trois combats à gagner par les deux lutteurs, cependant, avant que l’épreuve de force puisse avoir lieu.

“Tout le monde peut battre n’importe qui, alors vous devez être prêt à lancer chaque match”, a déclaré Passmore.