Israël diffusera gratuitement la Coupe du Monde de la FIFA 2018 dans les pays arabes

La télévision israélienne diffusera pour la première fois la Coupe du Monde de la FIFA 2018 en Russie avec des commentaires arabes, offrant une couverture gratuite de la compétition la plus prestigieuse du football mondial aux voisins arabophones de l’Etat juif.

La page Facebook en arabe du Ministère des Affaires Etrangères a annoncé la semaine dernière qu’Israel Broadcasting Corporation diffusera les jeux par satellite en arabe gratuitement, brisant ainsi un monopole qatarien sur la couverture de la Coupe du Monde en arabe qui s’est révélée inabordable pour beaucoup au Moyen-Orient.

Selon le journal en ligne Egypt Independent, IBC (Kan) a acheté les droits de diffusion pour environ 7,8 millions de dollars. et rivalisera avec la chaîne de télévision Qatar beIN Sports pour la couverture de la Coupe du Monde dans des pays tels que l’Egypte, la Jordanie et le Liban.

Alors que le Qatar beIN Sports demande aux fans de payer 45 $ par foyer pour regarder la Coupe du monde en arabe, au-delà du budget de nombreuses familles, des millions de fans du Moyen-Orient se tourneront vers la couverture israélienne comme une alternative gratuite.

La Coupe du monde, qui débutera le 14 juin à Moscou, ne représentera l’Egypte que pour la troisième fois, sa première apparition en près de trois décennies.

Bien qu’un commentateur de la télévision égyptienne ait qualifié cette initiative israélienne de “gifle bienvenue” pour le Qatar ce week-end, soulignant la crise diplomatique en cours entre les deux pays arabes, d’autres ont été moins impressionnés.

Ahmed Mussa, un présentateur de télévision égyptien, a mis en garde les téléspectateurs contre le danger qu’Israël puisse transmettre des messages au monde arabe à travers ses émissions.

“Il n’y a pas de différence – Israël et Qatar sont tous les deux des ennemis pour moi”, a déclaré Mussa.

Israël s’est qualifié pour les phases finales de la Coupe du monde une seule fois, en 1970. Il a franchi les deux premiers tours qualificatifs en raison d’un départ et de la disqualification de son adversaire nord-coréen, puis a remporté le dernier tour qualificatif en battant l’Australie. Mais il est arrivé dernier dans son groupe de quatre équipes, en tirant deux matchs et en perdant un. C’était avant qu’Israël soit expulsé de la Confédération Asiatique de Football en 1974, et obligé de concourir dans la zone de qualification européenne plus difficile.