Korakaki, de Grèce, remporte la médaille d’or au pistolet à air comprimé pour remporter la deuxième médaille à la Coupe du monde de l’ISSF à Fort Benning

La Coréenne Anna Korakaki a remporté sa deuxième médaille de la Coupe du monde de la Fédération internationale de tir sportif (ISSF) à Fort Benning après avoir remporté l’épreuve féminine de pistolet à air comprimé de 10 mètres aujourd’hui.

La joueuse de 22 ans, qui a remporté la médaille de bronze dans l’épreuve féminine au pistolet à 25m jeudi 10 mai, a triomphé avec un total de 243,7 points à la base de l’armée américaine à la frontière entre l’Alabama et la Géorgie.

Bien qu’il se soit légèrement battu lors de la première partie du match, Korakaki, médaillé de bronze aux Jeux olympiques de Rio 2016, a tiré avec plus de constance quand cela a été le plus important.

Elle a pris la tête après la quatrième série et a maintenu la première place jusqu’à la toute fin, prenant ses distances avec la Serbe Zorana Arunović.

Arunović n’a pas pu suivre le rythme de Korakaki et a terminé à 3,6 points derrière elle dans la médaille d’argent.

Comme sa rivale grecque, Arunović a remporté sa deuxième médaille à Fort Benning après avoir remporté l’argent au 25m pistolet féminin.

Apparaissant dans le troisième match final de sa carrière, la Thaïlandaise Pim-On Klaisuban a finalement décroché sa première médaille internationale, terminant troisième avec 219,1 points.

Lors de ses dernières apparitions en finale, Klaisuban s’était classée cinquième en 2015 dans la ville sud-coréenne de Changwon et quatrième en Thaïlande en 2016.

La Croate Snježana Pejčić a remporté l’épreuve féminine de trois positions du fusil à 50m © ISSF

Dans l’épreuve féminine à trois positions du 50m rifle, la Croate Snježana Pejčić a produit une performance dominante pour obtenir la médaille d’or.

Avec 35 points d’avance sur son plus proche rival, l’athlète de 35 ans a décroché le sixième titre de sa carrière en Coupe du monde en trois positions avec un total de 460,0.

Elle a pris la tête à la fin de la position couchée et est repartie avec deux excellentes séries de cinq coups debout, où elle a marqué 50,1 et 50,7 points.

Comme l’avantage de Pejčić a augmenté jusqu’à 7,2 points après deux tirs supplémentaires, elle s’est détendue un peu, manquant la 10ème bague avec ses trois derniers tirs.

Cependant, cela n’a pas d’importance, car elle a facilité la victoire.

La Chine, Jiang Ting, première participante finale, a remporté la médaille d’argent avec 455 points.

La compatriote Wang Zeru, médaillée d’or de cet événement à la Coupe du monde ISSF du mois dernier à Changwon, a remporté la médaille de bronze avec 440,4 points.

Lin Junmin a remporté un doublé chinois au concours de tir au pistolet rapide masculin de 25m © ISSF

L’action d’aujourd’hui s’est terminée avec Lin Junmin menant un doublé chinois devant Yao Zhaonan dans l’épreuve masculine de pistolet à tir rapide de 25m.

Après avoir inscrit deux séries parfaites à cinq coups dans l’avant-dernière ronde, Lin et Yao étaient à égalité au sommet de la table avec 26 coups sûrs et une dernière série à tirer.

Là, Lin a dominé son coéquipier grâce à une série de quatre coups, terminant avec 30 coups sûrs et ajoutant l’or de la Coupe du monde à l’argent qu’il a gagné l’année dernière à New Delhi en Inde.

Yao, au contraire, a signé une série à deux coups, concluant son match avec 28 coups sûrs et empochant l’argent lors de la deuxième Coupe du monde de sa carrière.

Le Français Jean Quiquampoix a complété le podium avec 22 coups sûrs, portant ainsi son total personnel en séries de la Coupe du monde ISSF à six médailles – deux médailles d’or, deux d’argent et deux de bronze – en 14 départs.

La troisième étape de la Coupe du monde de l’ISSF se terminera demain avec des finales dans l’équipe mixte de pistolet à air comprimé de 10 m et des épreuves mixtes par équipes de tir à la carabine à air comprimé de 10 m.