Aperçu Canada a la profondeur pour gagner l’événement par équipe de patinage artistique

CBC

CBC

CBC

Les superstars de la danse sur glace, Tessa Virtue et Scott Moir, jouent un rôle clé dans les espoirs de la médaille d’or du Canada dans l’épreuve par équipe. © Paul Chiasson / Presse canadienne

Par Pj Kwong, CBC Sports

Le patinage artistique commence à Pyeongchang avant même la cérémonie d’ouverture de l’épreuve par équipe. C’est la deuxième apparition pour cette compétition aux Jeux Olympiques, et déjà il y a beaucoup de fans.

L’événement est ouvert aux 10 meilleures nations du patinage artistique et, pour les Jeux de 2018, le Canada s’est qualifié en premier avec le plus grand nombre de points.

Cela commence avec les 10 pays qui choisissent un patineur (ou une paire de patineurs) pour chacune des compétitions masculines, féminines, de danse sur glace et de patinage en couple. Leurs programmes sont jugés et notés de la manière habituelle, à une exception près – les classements dans chaque discipline sont convertis en points de placement, avec la première place valant 10 points, la deuxième valeur neuf, la troisième valeur huit, et ainsi de suite.

Lorsque tous les programmes courts sont terminés, les points de chaque pays des quatre disciplines sont additionnés, et les cinq premiers pays gagnent le droit de participer à la finale.

Les programmes gratuits sont jugés de la même manière que les programmes courts. En fin de compte, les points de placement des compétitions courtes et gratuites sont additionnés, et l’équipe ayant le plus de points remporte la médaille d’or.

Il y a encore quelques rides qui rendent les choses intéressantes: premièrement, nous ne savons pas avec certitude qui représentera chaque nation jusqu’à 24 heures avant le début de l’événement. La deuxième est que chaque pays est autorisé à faire des remplacements de patineurs dans deux des quatre disciplines avant les patins libres.

Talent à tous les niveaux pour le Canada

Avoir une équipe équilibrée et soudée est la clé de la victoire, explique Carol Lane, entraîneure olympique et commentatrice à CBC / Radio-Canada.

«Afin de gagner l’épreuve par équipe olympique, chaque équipe doit espérer que toutes les disciplines patinent suffisamment pour surmonter toutes les erreurs possibles et pour croire, faire confiance et soutenir leurs coéquipières», dit-elle.

C’est une excellente nouvelle pour Équipe Canada, qui a du talent à tous les niveaux et qui compte des médaillés de championnats du monde dans les quatre disciplines.

Pour le triple champion olympique et triple champion du monde Kurt Browning, la recette du succès canadien ressemble à ceci: «Le Canada ne doit pas laisser un Russe gagner à court et à long terme [chez les dames]. Le Canada a besoin de Tessa [Virtue] et de Scott [Moir] pour patiner à la fois la danse courte et la danse libre.

Lors de la première épreuve par équipe olympique, il y a quatre ans, à Sotchi, le Canada a terminé derrière la Russie et devant les États-Unis pour remporter la médaille d’argent. Je m’attends à ce que les mêmes équipes soient sur le podium cette fois, seul le Canada va gagner l’or.