Manawatū Jets sans entraîneur à seulement 10 jours de l’ouverture de la National Basketball League

Les Jets de Manawatū sont prêts à revenir dans la National Basketball League avec une approche légère et sans fioritures et une jeune équipe talentueuse mais inexpérimentée.

Les Jets ont annoncé leur équipe de retour, composée en grande partie d’adolescents locaux, à une semaine du tournoi de Blitz, qui sert d’échauffement à la saison de la NBL.

Le membre du conseil d’administration des Jets, Dave Craig, a déclaré que les nouveaux Jets étaient une équipe de développement, avec une liste locale de 80 pour cent, visant à reconstruire les connexions régionales et le bassin de talents.

Les joueurs vétérans des Jets, Ben Valentine et Paul Bristol, étaient également de retour pour aider les jeunes à s’adapter à une ligue professionnelle.

LIRE LA SUITE:

L’équipe avait encore quelques places pour compléter l’alignement avec des joueurs plus expérimentés – y compris quelques places importées et un entraîneur-chef, a déclaré Craig.

“Nous sommes en négociations avec un joueur néo-zélandais et notre entraîneur-chef, nous devrions avoir tout prêt pour une annonce en milieu de semaine.”

Les Jets n’ont pas touché les terrains de la NBL depuis que les difficultés financières ont plongé l’équipe à la fin de l’année 2015. Ils ont remboursé leur dette héritée, et depuis qu’ils ont repris la route, ils ont décidé de se concentrer sur la communauté … équipe basée.

«Nous avons un modèle d’affaires clair, une vision très claire, une approche financière étroite et serrée, sans trop de fioritures», a déclaré Craig.

Craig a dit que l’équipe était peut-être inexpérimentée, mais qu’ils avaient beaucoup de potentiel, avec cinq des joueurs nommés qui sortaient de la course avec succès, représentant la Nouvelle-Zélande dans leur groupe d’âge.

Le plus jeune joueur de l’équipe, Jake McKinlay, était une étoile de l’équipe des moins de 17 ans de Manawatū qui a terminé deuxième des championnats nationaux de l’an dernier.

Les compétences de McKinlay lui ont valu une place dans l’équipe des moins de 17 ans de la Nouvelle-Zélande, et il est récemment revenu de jouer à la Coupe d’Asie en Chine plus tôt ce mois-ci.

“Nous devons mettre nos hypothèses de côté et prendre le dessus sur les gars”, a déclaré Craig.

“Après quelques matchs à leur actif, je pense que nous aurons une surprise de voir à quel point ils font bien.”

Certains jeunes ont été recherchés pour le développement avant l’exil des Jets.

Callum McRae, Oscar Oswald et Haize Walker ont fait partie d’une «académie» informelle des Jets en 2015, s’entraînant avec la dernière équipe des Jets, à l’invitation de l’entraîneur de l’époque, Darron Larsen.

“Ces enfants étaient ceux que je pensais être l’avenir du basketball Manawatū – ce sera une saison intéressante”, a déclaré Larson.

“Au moins deux d’entre eux sont partis aux États-Unis pour jouer au basketball collégial pendant quatre ans à la fin de l’année.”

Larson a dit que c’était excitant pour les fans de Manawatū de récupérer leur équipe, mais ils avaient besoin de s’en sortir et de soutenir l’équipe pendant leur développement.

De façon réaliste, ils ont eu peu de chance contre les équipes établies de la ligue.

Ils affronteront des équipes telles que les Wellington Saints ou les Southland Sharks, avec des budgets plus importants et des alignements remplis de joueurs néo-zélandais et d’importations internationales.

“Ce sera difficile de rivaliser avec eux avec une équipe jeune et un petit budget, mais ce sera une expérience formidable.”

L’ESCOUADE DES JETS TELLEMENT LOIN

Ben Valentine, Paul Bristol, Théo Johnson, Jake McKinlay, Kade Muru, Callum McRae, Oscar Oswald, Adam Carter, Haize Walker, Matt O’Connell, Philip Borota, Michael Welch et Marnie Mita.

Les acteurs du développement comprennent Jacob Collis, Tama Fa’amausili, Mikaera Marsh et Shaka Riddell.