Les partants des Jeux 1 et 2 sont nommés, mais les alignements ALCS continuent à prendre forme

Houston Astros manager A.J. Hinch (14 ans) compare les équipes avant le sixième match des World Series au Dodger Stadium le mardi 31 octobre 2017 à Los Angeles. (Karen Warren / Houston Chronicle)

Photo: Karen Warren / Houston Chronicle

Photo: Brett Coomer, Houston Chronicle

Le lanceur Justin Verlander (35 ans) des Astros de Houston participe à la première manche du premier match de la série de division de la Ligue américaine au Minute Maid Park le vendredi 5 octobre 2018 à Houston.

Photo: Brett Coomer, Houston Chronicle

Le lanceur partant Chris Sale, des Red Sox de Boston (41), a participé à la 1ère manche d’un match de baseball MLB au Minute Maid Park le vendredi 1 er juin 2018 à Houston. (Steve Gonzales / Houston Chronicle)

Photo: Steve Gonzales / Houston Chronicle

Le lanceur des Astros de Houston, Gerrit Cole (45 ans), réagit après avoir éliminé le dernier frappeur lors de la sixième manche du deuxième match de la série de la Division de la Ligue américaine à Minute Maid Park le samedi 6 octobre 2018 à Houston.

Photo: Karen Warren / Photographe de personnel

David Price, des Red Sox de Boston, affronte les Astros de Houston lors de la première manche d’un match de baseball, le vendredi 7 septembre 2018 à Boston. (Photo AP / Winslow Townson)

Photo: Winslow Townson / Associated Press

Photo: Karen Warren / Houston Chronicle

Les partants des Jeux 1 et 2 sont nommés, mais les alignements ALCS continuent à prendre forme

1/7

Il n’y avait pas de surprises quand il s’agissait de qui gérants A.J. Hinch et Alex Cora ont nommé leurs partants dans les séries 1 et 2 de la Ligue américaine.

Les As Justin Verlander et Chris Sale s’affronteront samedi soir.

Gerrit Cole et David Price suivront dimanche soir.

Mercredi, Hinch était sur toutes les décisions concernant sa liste de candidats. Il a ajouté que les “plus susceptibles” des Astros suivraient leur construction de l’alignement précédent de l’ALCS, ce qui impliquerait le transport de 12 lanceurs et de 13 joueurs en position.

Verlander et Cole bénéficieront d’un temps de repos supplémentaire grâce aux Astros qui ont terminé leur série de trois matchs de division des Indiens lundi.

Bien que Sale ait éliminé mardi la huitième manche de la victoire de la Division Division de Boston contre les Yankees de New York, les Red Sox s’attendent à ce qu’il soit suffisamment reposé pour faire face à une charge de travail supplémentaire. Price a reçu sa passe-passe habituelle contre New York, mais Cora a répété à maintes reprises qu’il continuerait à jouer dans les séries éliminatoires.

Il serait raisonnable de supposer que Dallas Keuchel commencera le troisième match, mais il est moins clair d’annoncer un débutant au quatrième. Comme il n’a pas joué lors de la dernière ronde, Charlie Morton doit lancer un match simulé à Minute Maid Park jeudi. Il a lancé trois manches lors de la finale du 30 septembre en saison régulière. Les autres pourraient donner l’assurance que Morton a dépassé l’inflammation à l’épaule qui l’avait limité en août et en septembre. Il n’a pas lancé plus de 70 lancers dans un match depuis le 8 septembre, ce qui était, par coïncidence, un effort gagnant contre les Red Sox de Boston.

Morton fait partie des nombreux lanceurs que les Astros n’ont pas beaucoup utilisés, voire pas du tout, dans la série Division. Les droitiers Will Harris et Collin McHugh ont comparu chacun une fois. Le gaucher Tony Sipp et Josh James, un droitier prometteur pour lancer plusieurs manches, restait assis sans rien faire.

Ils peuvent se préparer avec des programmes de lancer, des exercices au bâton et des balles à volonté dans un parc tranquille de Minute Maid, mais Hinch a admis qu’il n’existait aucun moyen de simuler la pression de l’après-saison à Fenway Park.

“Pour le reproduire? Non,” dit Hinch. “Vous devez vous y mettre pour le sentir.”

Malgré tout, Hinch n’a pas peur que certains de ses joueurs aient passé des semaines sans beaucoup d’action. Le plus proche de ses préoccupations concernait James, une recrue et le seul lanceur de la formation sans expérience en séries.

“Il lance 100 (mph)”, a déclaré Hinch. “Donc, je ne pense pas qu’il va avoir trop peur.”