L’Australie reste dans le trio de Shield avant les essais de l’Inde

SYDNEY (Reuters) – L’Australie a laissé reposer ses joueurs de première ligne après un affrontement entre Sheffield Shield à Perth et l’avance sur la première série de quatre matches contre l’Inde, qui débutera au début du mois prochain.

Pat Cummins, Mitchell Starc et Josh Hazlewood font tous partie de l’équipe australienne de 14 joueurs pour les deux premiers tests, à Adélaïde et à Perth, et le trio de blues de la Nouvelle-Galles du Sud bloque l’attaque contre l’Australie occidentale.

Cependant, avec les premiers essais contre les équipes les mieux classées au monde à compter du 6 décembre, cette décision prive les joueurs de quilles rapides de la pratique des matchs.

Cummins a déclaré que cette décision résultait d’un accord passé entre le personnel médical de Cricket Australia, les entraîneurs, les sélectionneurs et les joueurs eux-mêmes.

“Je pense que Josh, Starcy et moi allons tous nous reposer ce match du Shield et avoir raison d’aller à Adélaïde”, a déclaré Cummins aux journalistes jeudi à Sydney.

“Idéalement, ce serait bien de se faufiler dans un autre bol. C’est un écart d’environ 16 jours, mais ce match de Shield (au stade de Perth) est probablement un peu trop proche du match test.

“Juste au cas où vous seriez sur le terrain pendant deux ou trois jours et que vous avez soudain un redressement rapide.”

Cummins et Hazlewood ont réussi à rester en forme pour les cinq tests lors de la victoire des Ashes sur l’Angleterre l’année dernière et leur forme sera déterminante pour les hôtes dans leur quête de la chute de l’Inde.

“Tout ce que nous pouvons faire, c’est essayer de nous placer dans la meilleure position possible”, a déclaré Cummins.

“J’ai l’impression que c’est ce que nous avons fait, en particulier Joshy et moi – nous avons eu six mois de congé – un peu de cricket récemment, mais en gros, six mois pour que notre corps soit en bonne santé, se régénère vraiment et s’assure que le premier Le test vient à point: nous sommes prêts à affronter un long été.

“Je ne pouvais pas être plus heureux de l’endroit où je suis, et je pense que les autres garçons sont identiques. Il n’y a pas de vrais niggles ou quoi que ce soit qui nous inquiète. Nous verrons ce qui se passe. Espérons que nous ne passerons pas cinq jours sur le terrain chaque test, passer à travers tous. “

(Reportage par Sudipto Ganguly à Mumbai; édité par John O’Brien)